Anthony Jullien, cap vers l’avenir – Actualité

Anthony Jullien est un garçon qui a toujours su franchir les obstakels, tout en prenant son temps (vrijgeven zoon portret ici). Meer uit het verleden, de Ligérien en het compliquée de sa jeune carrière, et de loin. L’athlète souffre en effet de troubles du rythme cardiaque. “En soi, c’est sûr que dit de cette façon, ça semble compliqué d’envisager une pratique du cyclisme dans cette situation, mais ça se traite”previent immédiatement le puncheur de 24 ans. “J’ai connu une première alerte l’an passé, à la mi-saison. C’était hanger l’été. Puis c’est revenu en fin de saison”. L’alerte, c’est un cœur qui s’emballe plus que de raison durant un gewelddadige inspanning sur le vélo, lors d’un entraînement intensif ou en competitie. “C’est une situation qui arrive à pas mal de monde, je suis loin d’être le seul. Mais quand tu es sportif de haut niveau, ça se repère plus vite et c’est forcément un problème”.

« J’AI PRIS MON MAL EN GEDULD »

De coureur d’AG2R Citroën een dû passer par la case operatie l’hiver dernier. Een première fois. Meer van de operatie is pas een totale réussite en Anthony Jullien voor nieuwe waarschuwingen voor debuut 2022. “Comme je suis de nature plutôt cool, pas trop stressé, je ne me suis pas inquiété outre mesure. Mais c’est vrai que ça n’a pas fonctionné et qu’il ya eu des complicaties et le besoin d’y retourner”. Une nouvelle intervention est allors programmée pour début avril. C’était un peu galère et pas très drôle. Heureusement, j’ai pu compter sur le soutien de ma famille mais aussi de l’équipe. Beaucoup de coéquipiers sont venus plusieurs fois aux nouvelles, comme l’ensemble des membres du staff. a fait du bien et je suis sûr ça m’a aidé”.

Entre-temps, le garçon est bien évidemment contraint de prendre son mal en geduld et ne peut betwister la moindre course si ce n’est la Roue tourangelle, le 27 mars. Sa seule cursus en 2022 à ce jour. “J’ai toujours gardé à l’esprit que c’est un problème qui se règle, que c’est déjà arrivé à d’autres coureurs. “J’ai pris mon mal en patience et j’ai continué de travailler comme je le pouvais pour être prêt le jour où j’allais être en capacité de reprendre la compétition”. L’operation du mois d’avril semble cette fois-ciêtre une réussite, avec la déstructie des parties du système électrique du cœur à l’origine des troubles observés. “Ce sont de petites parties que l’on brulee”.

« JE PEUX ENFIN ME PROJETER UN PEU PLUS LOIN »

Après une période évidente de repos, Anthony Jullien een pu reprendre l’entraînement petit à petit. Le moral au beau fixe et avec une seule idée en tête: cap vers l’avenir et des jours meilleurs. “Pour les médecins, normalement, c’est réglé. Alors je suis dans cette optique-là. Je overweegt qu’il n’y a plus aucune raison que le problème revienne”. Het is niet meer dan een grote vreugde en zonder enige beweging door Anthony Jullie kunnen de wedstrijd van dezelfde dag op de routes van de Grand Prix du Morbihan, avant d’enchaîner met Tro Bro Leon dimanche. Ces derniers mois, een passé beaucoup de temps à l’entraînement pour très peu de compétitions. Le fait de pouvoir courir, c’est une étape importante pour moi. Je vais retrouver l’équipe et le peloton, c’est motivant. Onderhoud, je peux enfin me projeter un peu plus lendenen”. Ces derniers jours, il a déjà d’ailleurs senti que “la form revient”. Reste onderhoud à “het ritme herhalen” de la competitie. “Généralement, ça revient assez vite pour moi. Je sais que ce sera compliqué sur les premières cursussen mais je reste confiant. De toute façon, il faut passer par là”.

Après ce week-end de reprise in Bretagne, il pourrait enchaîner une semaine plus tard avec le Tour du Finistère, les Boucles de l’Aulne (1.1) puis les Boucles de la Mayenne (2.Pro). En un an et demi chez les pros, Anthony Jullien n’a jusqu’à présent pas pu montrer grand-chose et son contrat prendra fin au terme de cet exercice 2022. Dans ces condition, est-il inquiet de son avenir sportif à court terme ou imagine-t-il une zekere clemence de ses dirigeants étant donné les circonstances? “Honnêtement, jusqu’à présent, je n’y ai pas pensé et je ne me suis pas pris la tête avec ça. Mon seul objectif était de rest concentré sur la situation en tentant de revenir à la competitie dès que mogelijk. Maintenant que je suis de retour, je vais travailler au mieux pour l’équipe et tenter de prouver que j’ai ma place. Il se passera ce qu’il se passera”. Chaque koos en son temps, bien sûr, pour celui qui peut déjà se réjouir de faire son retour, un dossard dans le dos, sur les routes morbihannaises. Et c’est déjà une première belle victoire.

.

Leave a Comment