Fabio Quartararo gezicht au grand défi de la Confirmation

Champion du monde en titre, le Français revient en piste dimanche au Qatar.

Atteindre les sommets a toujours une étape convoitée dans la carrière d’un sportif de haut level, et y rester une toute autre. Comme si l’une et l’autre ne demandaient pas les mimes ressorts sur le plan mentale, fysieke of encore personeel. Realiseert u een nieuw avontuur, een intense bonheur que l’instant procure, een aanvulling op de suite van een immense vide. Comme si tout devenait soudainement plus fade, moins merveilleux. De skieur Alexis Pinturault is een evoqué cette sorte d’ivresse du sommet à l’issue des derniers Jeux olympiques d’hiver, sans médaille pour lui, et d’une saison qui s’avère loin d’être aussi élor la la laquelle laquelle avait décroché le gros globe de cristal, qu’il convoitait depuis des années. Een overissement. Dit is de eerste keer dat de titel van Fabio Quartararo en devenant – de 24 oktober dernier – de eerste wereldkampioen van de MotoGP français. Alors faut-il crindre, après cette consécration, een sorte de retour de baton pour le Niçois de 22 ans?

Sur le plan mental, Fabio Quartararo ne redoute pas de devoir défendre son titre. D’ailleurs, lui-même affirme ne pas voir sa situation sous ce prisme. «Pour moi, il s’agit d’un tout nouveau championnat, plante-t-il, très attendu parses concurrents ce dimanche au Qatar (16 uur, Canal+). Je ne me dis pas que je dois défendre quoi que ce soit, je pars simplement en me disant que je veux gagner. Le fait d’être le tenant du titre n’est pas une pression supplémentaire, parce que j’ai réalisé mon rêve d’enfant. Je l’ai fait, et personne ne me l’enlèvera. Het meervoud van piloten is pas cet objectif, donc je ne ressens pas un poids supplémentaire sur mes épaules. En fait, c’est plutôt une motivation de plus. Maintenant que j’ai goûté à la saveur du titre, je veux vivre ça à nouveau.» Un discours qui ne semble pas uniquement de façade, tant le motard français avait fait preuve d’une remarquable solidité psychologique en fin de saison, alors que son rivaal Francesco Bagnaia se faisait de plus en plus menaçant.

«Là où Fabio a été très fort, ce fut quand les pilotes avec la même moto ont commencé à avoir des problèmes, lui ne s’est pas posé de Questions et a continué à gagner ou à le être,» confie Johann Zarco, l’autre représentant hexagonaal dans la catégorie reine. “Sur l’aspect mental, il a été très fort et je pense qu’il a la capacité pour le refaire.” Même son de cloche pour Lin Jarvis, le patron de l’écurie nippone: «Fabio een été très positif, plein d’énergie en de concentratie. Il a été plus léger égallement face à l’adversité, quand l’an dernier il se laissait contrarier par les problèmes.” «En 2020, j’avais vu un psychologue parce que je m’énervais trop facilement, mais depuis c’est fini», corrobore le principal intéressé. Avant d’ajouter, déterminé: «Depuis tout petit, je suis un mauvais perdant, et c’est une force pour moi. Quand je suis sur les circuits, c’est avec l’objectif de gagner, pas pour faire un top 5, et il n’y an aucune personne qui peut me déstabiliser.”

Si la tête du Niçois, malgré ses seulement 22 ans, s’avère solide, il n’en demeure pas moins qu’il pratique un sport mécanique. Dit betekent dat er een mogelijkheid is om het extraordinaire seizoen 2021 te bevestigen met de kwaliteit van de Yamaha YZR-M1 2022. En, zeker weten, er is geen cache meer te vinden vanaf het moment dat de voorbereiding begint: «Ce n’est pas possible d’être confiant à 100%. Je ne me sens pas super bien pour le moment en kwalificaties, sur ma capacité à être très rapide sur un tour et c’est ce don je suis le plus inquiet. Quand op sait qu’il ya huit Ducati sur la grille, huit des motos les plus rapides, op sait que ça sera difficile. Wat is er aan de hand met je peux faire?” Sur le banc des accusés, la vitesse de pointe de la moto japonaise, inférieure d’environ 10 km/h que zoon homoloog transalpine. Un sérieux handicap, forcément, sur de nombreux circuits.

tel point qu’il a laisse schaafer l’incertitude quant à son avenir à moyen et lange termijn chez Yamaha, où il fait figure de seule tête d’affiche crédible pour contrer l’armada Ducati. D’ailleurs, la fin de saison dernière pourrait bien préfigurer celle à venir. Ainsi, il faut remonter au Grand Prix de Grande-Bretagne, fin août, pour dater le huitième et dernier succès de Quartararo en MotoGP. Ce qui signifie qu’il reste sur six courses sans victoire, une période durant laquelle son dauphin en 2021, Francesco Bagnaia, s’est lui imposé à quatre reprises. Le symbole d’une mogelijke inversion de tendance gunstige à l’Italien? De premier Grand Prix de la saison, au Qatar, devrait déjà apporter un début de réponse. Sur un circuit de Losail qu’il apprécie et où il s’était imposé il ya un an, le Français sera très attendu.

.

Leave a Comment