Formule 1 | Norris: McLaren est pour l’instant ‘hors du rythme’ à Bakou

Lando Norris een moeilijkheidsgraad in de top 10 van Bakou lors des premiers essais du Grand Prix d’Azerbaïdjan. De piloot van McLaren is een voorbeeld van een retraite die gepaard gaat met optredens van voorgeprogrammeerde cursussen, en een deel van de moeilijkheidsgraden van MCL36, een toegift plus een onherkenbaar par le vent.

“Ca l’est, Bakou est déjà assez dur en temps normal. Mais avec la voiture que l’on a, c’est pire sur les bosses, pire au freinage, et ça rend les chooses piégeuses. Il y avait aussi du vent , à 35 of 40 km/u, het is moeilijk te vinden” explique Norris.

“C’est dur, dur d’être constant et d’avoir un bon équilibre. Nous avons essayé plusieurs chooses mais c’est difficile de dire si elles on fonctionné ou non avec le vent. Nous sommes un peu horme, du et ry il ya des zones sur lesquelles op doit se concentrer.”

“On ne sait jamais, on fait généralement un petit pas en avant le samedi, avant les kwalificaties. Mais ce moeilijk weekend, nous ne sommes pas aussi forts que nous l’étions à Monaco. Il ya des endroits où nous sommes en , et ce n’est pas ce que l’on veut sur ce circuit. J’ai confiance en l’équipe mais c’est difficile.”

McLaren een “besoin d’évolutions” pour progresser

Norris deplore toutefois que McLaren peine parfois à suivre le rythme qu’elle a parfois montré, notamment avec son podium à Imola, ou plus tard en Espagne et à Monaco : “Je pense qu’il ya des endroits un peu plus difficiles. J’aime à penser que globalement, nous avons amélioré la voiture en moyenne sur tous les circuits.”

“Il y en an encore quelques-uns of nous avons eu beaucoup de moeilijkés la saison dernière, et ils sont différents en termes de caractéristiques de tous ceux oùn sommes allés. Je pense à des endvoits comme.”

“Nou devons encore explorer bepaalde soorten van virages en zekere pistes. Meer informatie over de pistes, en je kunt er zeker van zijn dat je een amélioré la voiture dans la pluspart de ces domaines. Et ce not nous avons, besoin’ maintenant globalement des evoluties sur la voiture.”

Het spel van McLaren parviendra à faire le nécessaire pour garder ce niveau : “Je pense que nous avons été constants, surtout depuis Bahrein, peut-être pas à Bahreïn. Mais depuis, nous avons une voiture qui se comporte correction sur chaque circuit, ce qui est toujours à ê bonne fois choose, pour à et être les punten.”

“Je kunt zien wat er gebeurt met Mercedes à Monaco. Donc autour de la troisième, quatrième, cinquième, peut-être sixième place. Mais c’est un peloton serré. Donc tant que nous sommes à l’avant, jeux heure suis.”

Ricciardo a fait de gros progrès après les EL1

Daniel Ricciardo heeft een retraite van de EL1, met een 18e plaats, devant deux pilotes n’ayant pas pu tourner. L’Australien a semblé plus en form l’après-midi en een pu trouver la solution à de nombreux problèmes, notamment grâce à la disparition du vent, qui l’a bien perturbé aussi.

“C’était moins piégeux ce soir, mais il y avait énormément de vent en EL1, et avec les bourrasques, on avait l’impression de ne pas pouvoir rouler droit!” déplore Ricciardo, non sans un trait d’humour. “Les gens qui consideraient se seront dit était incapables de piloter en ligne droite!”

“Il ya eu d’autres chooses de la matinée dont nous n’étions pas satisfaits, on a fait des changes, c’était mieux et on est dans le peloton maintenant. On est au niveau de la dixième place de Lando, pas beaucoup mieux.”

“C’était vraiment plus confortable cet après-midi et ce qu’on doit améliorer est assez clair. J’ai hâte d’être demain. Il faut juste que l’on améliore les détails. chooses plus grosses, mais on est plus à l’aise.”

“C’est plutôt bien, c’est cool, il y aura moins de vent demain et ça facilitera la vie de tout le monde. C’est imprévisible, surtout les virages avec du vent de dos, cela dépend uniquement de la présence de bourrasque. Ce circuit est déjà assez piégeux, on n’a pas besoin de coups de vent à 50 km/h !”

Ricciardo ne sait pass s’il pourra toutefois viser la Q3 demain : “J’entends qu’une demi-seconde de progrès nous placerait septième, et je pense que c’est ce que j’avais dans mon tour. La voiture peut le faire, c’est trop tôt pour le dire, on espère pouvoir ” y parvenir mais on verra ce qui se passera.”

Leave a Comment