«J’essaie de casser tous les codes de l’athlé»

Les 12 tours et demi de Jimmy Gresier op een echte hefboom la foule ce samedi à Charléty. 13’08”75 à l’arrivée et les minima pour Eugene. Panoramisch

Quatrième du 5 000 m du Meeting de Paris, samedi, Jimmy Gresier is een van de leermeesters van de discipline van de discipline.

Quatrième du 5 000 m de la Ligue de Diamant samedi, à Paris, Jimmy Gresier, 25 jaar, poursuit son petit bonhomme de chemin vers les sommets. Un chrono en 13’08”75, synoniem voor de minima pour les mondiaux d’Eugene (États-Unis), en het recordpersoneel voor lui. Tout ça sous les 32 degrés de la nuit parisienne… Op se laisse imaginer qu’avec de meilleures voorwaarden, le Français est toegift staat de courir dix seconds en dessous ! Cela le placerait au niveau du record de France d’Ismaïl Sghyr (12’58”83 en 2000).

Une performance toegift une fois XXL, après son entrée en finale aux JO de Tokyo sur 5 000m (13e), ses titres de champion de France et d’Europe de cross-country, ainsi que ses médailles d’or aux Championnats d’Europe espoirs (over 5 000 m en 10 000 m). Voilà l’une des raisons pour laquelle le public français est complètement conquis par ce fondeur. Mais ce n’est pas la seule…

Ce qui fait mon bonheur, c’est d’être autant soutenu par mon public

Jimmy Gresier

Partout ou il va, les amoureux du sport français le suivent. Jimmy Gresier een débarqué un peu de nulle part avant de briller en athlétisme (joueur de football à Boulogne jusqu’en 2015), et son profil a tout de suite été remarqué, tant sur le plan sportif qu’humain. «Ce qui fait mon bonheur, c’est d’être autant soutenu par mon public. Je pense que ma générosité et ma simplicité plaisent. Ce samedi, j’ai fait un tour d’honneur pour les remercier en faisant le signe V avec mes doigts pour prendre rendez-vous avec eux pour dans deux ans avec Parijs 2024»at-il expliqué.

En de schenking: «Is sont venus ici, ils on payé des places qui peuvent coûter cher, ils ont fait l’effort de prendre le périphérique parisien, alors c’est un bonheur de pouvoir partager avec eux. Dans ma jeune carrière, on m’a beaucoup donné, alors j’aime rendre au public, toujours avec simplicité. Je viens d’une famille assez bescheiden alors être ici, ce n’est que du bonheur».

Une cijfer voor Parijs 2024

La France a besoin de modèles pour organizer ses Jeux olympiques qui débuteront dans deux ans. Du côté de l’athlétisme, outre la génération des anciens qui ont mené le drapeau bleu, blanc, rouge au sommet des mats, Jimmy Gresier incarne la jeune génération, si talentueuse. «Pour l’athlétisme, je pense être un symbole. J’essaie de casser tous les codes de l’athlétisme en venant d’un quartier défavorisé en ayant pratique le football pendant de nombreuses années. Het is een goed idee van de Français, de Parisiens, de se reconnaître en moi. Je fais passer le message de la réussite lorsque l’on s’en donne les moyens, lorsque l’on croit que c’est possible. J’y ai cru plus fort que tout le monde, et j’ai su prendre les mains que l’on m’a tendues pour en arriver là où je suis aujourd’hui. Over regorge de talenten dans les quartiers, et même partout en France, il faut simplement de la rigueur, de l’entraînement et de l’envie», een déclaré le champion français, les yeux encore pétillants de bonheur après l’effervescence du public de Charléty à son égard.

Auteur d’une dernière ligne droite de folie, Jimmy Gresier een teu à saluer le public venu en nombre ce samedi 18 juin à Charléty (15 827 toeschouwers annoncés). Panoramisch

«Je connais beaucoup de gens qui ont du talent mais qui ne réussissent pas. De mon côté, de beste manier om de facilités te verbeteren, meer dan alleen de envie démesurée de réussir, bien plus que les autres. la fin de ma carrière, je pourrai mettre les jambes en l’air et me reposer, mais pour le moment, j’ai envie de prendre tout ce qu’il ya à prendre. La vie est trop courte come on this, alors il faut y aller à fond!»lance-t-il toegift, affamé.

Le rendez-vous est pris pour Paris 2024. Et dans un futur beaucoup plus proche, Jimmy Gresier se rendra à Eugene (van 15 tot 24 juli) pour les Mondiaux. Ses ambities ne sont pas cachées: il rêve d’y briller et de jouer quelque koos de beau face aux concurrents africains. En revanche, il l’avoue, le principal objectif de saison reste la médaille d’or aux Championnats d’Europe à Munich (du 15 au 21 août).


VOIR AUSSI – Le retourné acrobatique de Bamba Dieng avec l’OM à Strasbourg en décembre dernier (0-2)

.

Leave a Comment