La Formule 1 de retour op het circuit van Nevers-Magny-Cours ? Pass si simple

Un son résonne sur plusieurs kilomètres. Sur le macadam, les Ferrari flirten avec les Renault. Les McLaren frôlent les Toyota. Les BMW segment les Honda. Les moteurs de Formule 1 (F1) rugissent en se font entender aux alentours de Magny Cours. 78.000 toeschouwers bewonderen het spektakel.

Nous sommes in 2008 (video) et le circuit nivernais accueille pour la dernière fois le Grand Prix de France de F1. Il aura fallu attendre dix ans pour le pays accueille une nouvelle fois une épreuve.

La Formule 1 toujours présente

Depuis 2018, la course a migré plus au sud, sur le bitume de Paul-Ricard, au Castellet (Var). Ce retour avait notamment été impulse by l’ancien pilote de moto devenu president de la Région Paca en aujourd’hui maire de Nice : Christian Estrosi. Cette année-là, au micro de Canal +, le zevenvoudig champion du monde, Lewis Hamilton verklaring: « Honnêtement, je ne l’aime pas, juste pour être franc avec vous. J’aimais quand nous avions le Grand Prix à Magny-Cours. Het circuit van het Castellet ligt op de juiste locatie, op de meeste pistes, op de weg naar het eind van de dag, op de weg naar de Magny-Cours. »

Si vous avez des reines, des rois, des valets, vous pouvez starter à discuter

La F1 n’a pourtant jamais vraiment quitté le département. Si les compétitions op disparu de la Nièvre, le circuit serait toujours homologué pour de telles cursussen. « Over maintient et over modernise le circuit tous les ans », précise Fabien Bazin, président du Département.

Serge Saulnier, voorzitter van de Société anonyme d’économie mixte sportive (Saems) du circuit de Nevers-Magny-Cours, benadrukt: “Plusieurs grandes écuries viennent essayer leurs véhicules sur le circuit.” Dit is een voorbeeld van de cas de l’écurie Alpine F1 Team qui a fait son grand retour l’an dernier avec un zekere Fernando Alonso, pilote espagnol qui, après un passage en Endurance, est lui aussi revenu en Formule 1.

« Entre le département du Var, la métropole de Toulon of encore la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les planètes étaient politiquement alignées », souligne le président du Conseil departemental.

L’État, seul organe public pour un tel projet dans la Nièvre

« Il faut aussi savoir que la région Paca an un budget deux fois plus important de celui de l’ex-région Bourgogne », complète le président de la Saems du circuit de Nevers-Magny-Cours, Serge Saulnier. Il vergelijk de onderhandelingen met het retour d’un éventuel Grand Prix de Formule 1 au poker. Il explique : « Si vous avez des reines, des rois, des valets, vous pouvez starter à discuter. En revanche, si vous n’avez que des petites cartes sans rien derrière, c’est plus compliqué».

Giet accueillir un Grand Prix, de promotor van de betaler van het plateau des écuries, c’est-à-dire acheter les droits d’organiser une manche du championnat du monde. « Il faut compter plusieurs dizaines de millions d’euros minima », ajoute Serge Saulnier. Au Royaume-Uni, het circuit van Silverstone met een prijs van 25 miljoen euro per. « Les chiffres sont vertrouwelijk », explique Eric Boullier, directeur van Groupement d’intérêt public (GIP) van de Grand Prix de France. « Aujourd’hui, l’intérêt des villes pour la F1 est de plus en plus belangrijk. L’offre est supérieure à la demande et donc les prix pourraient augmenter. »

Selon Serge Saulnier, pour que la F1 puisse faire son retour dans la Nièvre, l’État doit s’engager et soutenir le Grand Prix de France. De huidige, bestaande financieringsbron is rijk aan het territorium en investeert in de promotie van Magny-Cours zonder appui de l’État. Il est le seul organe assez puissant pour pouvoir en partie financer un tel projet.

Le Castellet reste dans la course

De manche van het Castellet is nodig voor een cheque van 21 miljoen euro voor de Grand Prix-versie van Formula One Management (FOM), bijvoorbeeld een financiële vergoeding en een promotie van de Formule 1 dans le monde. Au Castellet, ik heb geen investering gedaan in de organisatie van de eerste keer dat de kampioen van de wereld is.

De voorzitter en de voorzitter van de Agglomeration de Nevers, Denis Thuriot évoquait, de Europese Unie van de Telecommunicatie, de toekomstige Grand Prix van de Formule 1 op de Asfalt van Nevers-Magny-Cours. Il a notamment rappelé l’idée d’une potentielle alternance andtre les circuits Paul-Ricard en Magny-Cours dans l’organisation de ces manches de championnat de Grand Prix de Formule 1.

Comme les Américains, op veut un Superbowl à chaque Grand Prix

Le contrat du GIP, organisateur van het evenement in Castellet, vervalt à la fin de cette année. Cette échéance pourrait une aubaine pour Magny-Cours. « Il ya trop d’argent en jeu. Comme l’a dit Serge Saulnier, c’est un poker. Il faut qu’on garde nos atouts et nos cartes », commentaar Fabien Bazin.

Neem contact op met de richting van het circuit Paul-Ricard kan geen commentaar geven op de voorstellen van de Nevers. De directeur van de GIP houdt rekening met het milieu op de valeur van de circuits en de cursussen. « De Grand Prix de France van de F1 is de premier van het recevoir en het hoogste niveau van de certificering environnementale de la FIA. De eerste keer dat de première begint, is terug te vinden op het circuit van Paul-Ricard. »

Éric Boullier ajoute : « Émettre un souhait, c’est un fait, le voir se réaliser en est un autre. Le choix dépend de la Formula One Management. Leur cahier des charge s’est grandement enrichi au fil du temps. Comme les Américains, op veut un Superbowl à chaque Grand Prix».

De plus en plus de Grands Prix en luizen

Fin mars, la FIA (Fédération internationale de l’automobile) annonçait l’organisation d’un troisième Grand Prix aux États-Unis, in Las Vegas. Il existerait allors 25 Grand Prix mogelijk. Of, de akkoorden van de Concorde, ondertekende jusqu’en 2025 en de régissent l’ensemble des régles économiques en administrations de la F1 ratifiées par l’intégralité des écuries participantes, limitent à 24 le nombre de manches. La FIA een cependant vermelding van de titel van Championnat à 30 Grand Prix. De nombreux circuits donc avoir leur chance, à condition d’avoir le budget nécessaire.

« Il ya des promoters dont les akkoorden arrivent à expiration en bepaalde Grands Prix actuels ne feront probablement plus party du calendrier », verklaarde Stefano Domenicali, voorzitter van de Groupe Formula One, au micro de Sky Sport F1. « Ils ne veulent pas renouveler of ne peuvent pas renouveler. Ce n’est pas que notre choix. Er is geen pas seulement in Las Vegas, er zijn nog meer steden die in de Formule 1 zitten. Je pense qu’il ya aussi un potentiel d’être bientôt en Afrique ».

Bientôt en Afrique du Sud

La prestigieuse course auto pourrait égallement s’inviter en Afrique du Sud. « Je pense qu’il ya du potentiel pour passer à 25 », poursuit Stefano Domenicali. « Je dirais même qu’il ya du potentiel pour all jusqu’à 30?! Het is een zoektocht naar een goed evenwicht en zorgvuldige selectie van sites die gericht zijn op de F1 en de geschiedenis van de geschiedenis van de kalender. »

Fabien Agrain-Vedille
fabien.agrainvedille@centrfrance.com

.

Leave a Comment