les bizarreries du premier GP de Miami font polemique

Du soleil, des palmiers, une mer turquoise… Le paddock va découvrir ce weekend une ville et un circuit inédits. Les pilotes et les écuries se retrouvent à Miami, pour la cinquième manche du championnat, du 6 au 8 mai, sur un tracé tout neuf. De nieuwe, doop Autodrome international, en de nieuwe première van de Amerikaanse geschiedenis, avant Austin en octobre.

Het circuit van Florida ligt op 5,4 kilometer van het Hard Rock Stadium, de franchise van de Dolphins (NFL), op het plein van de wijk Miami Gardens. Ses longues courbes et ses virages rapides promettent une course spectaculair. Cependant, de keuze van de bestemming en de methodes van installatie op de nieuwe polen.

C’est d’abord le timing qui fait parler. De F1 export van de Australische kust van de Atlantische Oceaan is het begin van het seizoen van de Europese zee, de kust van Imola. Lors du prochain week-end de course, les pilotes retourneront sur le Vieux Continent, à Barcelone puis Monaco… avant de repartir du côté de l’Azerbaidjan et du Canada.

Ces allers-retours incessants en avion schijnbare contradictoires avec le plan de marche d’empreinte carbone negatieve fixé par la Formule 1 elle-même en 2019, avec pour objectif demaximiser la logistique et l’efficacité des trajets par l’optimisation des procédés en des volumesUn audit publié par la F1 en 2021 avait estimé à 256 000 ton de carbone la production du paddock par an. Soit l’équivalent de 30 000 foyers britanniques sur la même période.

Le choix de Miami lijkt tegenstrijdig. Après des années de tractations, en een premier projet de course en bord de mer, het circuit en de ses équipements op het einde van het sorteren van de terre sur les grandes zones de parking autour du Hard Rock Stadium. La construction du circuit n’a pas manqué de soulever de polemiques, entre laintes des riverains par crainte du bruit assourdissant (ils ont finalement été débouté par la justice) en vragen over de levensvatbaarheid van het spoor van de grand barnum de la F1 Comme pour les circuits urbains, l’installation n’est pas la pour rester : tout est monté quelques semaines avant le week-end de course, puis démonté dans la foulée.

“La seule structure construite de manière permanente est le premier étage du bâtiment des stands et du paddock. Tout le reste est temporaire”expliquait Tyler Epp, chef des opérations de l’événement, à Forbeslundi Een inspanning van de constructie sera renouvelé tous les ans, pendant les dix années de contrat signées pour organizer le Grand Prix de Miami.

Le circuit de Miami avant le premier Grand Prix de Formule 1 sur le sol floridien, le 5 mei 2022 (FLORENT GOODEN / FLORENT GOODEN / DPPI via AFP)

Parmi les équipements, l’asphalte fait aussi parler. En Floride, het bitumen van de monoplaces van verschillende soorten circuits, samengestelde mengsels van limerock en graniet, voor componisten met een krachtig abrasivité naturelle des revêtements du sud de la Floride.

Plusieurs ton de granit – qui constitue 60% du revêtement de la piste – on doncété importées de Géorgie, l’Etat voisin, et transportées par train, pour construire le circuit, comme l’a l’entreprise britannique Apex Circuit Design, en charge du chantier, à Motorsport. Une organisation lourde et contraignante, d’autant que le paramètre de l’abrasivité interroge encore les pilotes. “J’espère juste que l’asphalte sera au niveau”ainsi confié Sergio Perez, de volgende stap op de piste en een video-promotie van Red Bull.

De la critique à la moquerie, il n’y a qu’un pas don’t les réseaux sociaux se donnent à coeur joie. Nombreux op été ceux à s’amuser de la fausse “marina” installée au creux du virage 7. Alors que le circuit se situe à plusieurs kilometers de l’océan, des yachts on été transportés par camions pour être installés sur un plancher de bois car et beton de quelques ètres de centaines nl plein milieu du trace. Een ensuite été recouvert de panneaux simulant une large étendue d’eau.

L’installation, superficielle, qui détonne dans le paysage, doit permettre à la société MSC Croisières de mettre en avant ses offres, avec des tarifs jusqu’à 36 000 dollar le yacht pour quatre personnes, selon le Miami Herald.

Ce port à l’eau plastique cristalline dénote d’autant plus avec la réalité environnementale de la cité floridienne. Une étude de Nature Climate Change, revue scientifique de référence, citée by l’organisation Global Climate Pledge place ainsi Miami comme la deuxième ville la plus kwetsbaar au monde face à la monée du niveau de l’eau, la vraie. Une ironie dont le quadruple champion du monde Sebastian Vettel een voulu profiter pour sensibilizer sur la cause, en portant un t-shirt inscrit “Miami 2060: Premier Grand Prix sous-marin. Agissez onderhoud of nagez plus tardlors des festives de présentation du Grand Prix, mercredi.

Alle piloten, een herinnering aan het casque commémoratif de la même cause tout le week-end, een dringende sur ce sujet au micro de la chaîne britannique Sky Sports. “Je trouve alarmant que nous allions dans un endroit qui ne sera pas ici dans 50 ans. Tout le monde se comporte et continue ses affaires comme si de rien n’était. Cela me dérange beaucoup. La situation est très, très sérieuse. […] Parfois, la vérité n’est pas très belle, mais elle vaut le coup d’être partage quand elle est aussi importante. Cela devrait nous montrer que nos sommes en danger et que nous devons agir maintenant, ou il y aura beaucoup de souffrance.

Avec cette course, la FIA et la Formule 1 veulent pénétrer encore plus le marché américain, met een pris goût à la discipline depuis quelques années (+54% d’audience dans le pays in 2021 d’après ABC, et’ paris AFP) . À Miami, l’organisation a voulu mettre sur pied un événement “glamour en showbizz”kom soulignait lundi le Washington Post. Giet accéder à l’autodrome, les billets les moins chers, pour la journée de vendredi uniquement, s’élevaient déjà à 300 dollar, soit parmi les prix les plus chers de toute la saison.

Leave a Comment