Lewis Askey échappé, Stefan Küng septième

Het peloton is een onderdeel van de wedstrijd van de Tour de Suisse, ce dimanche. In de eerste première van de autorit van de Küsnacht, Lewis Askey en een deel van de dag van de bewegingen van de laatste finale. De retour à la compétition, Stefan Küngs’est alors montré en verve, een accompagné un groupe d’une quinzaine d’hommes en een finale signé la septième place du jour derrière le vainqueur Stephen Williams. Sébastien Reichenbach een coupé la ligne vingt-quatre seconds plus tard.

En guise d’étape d’ouverture pour son edition 2022, le Tour de Suisse voorstelt ce dimanche un parcours relativement vallonné autour de Küsnacht, sous la forme d’un circuit de 45 kilomètres à effectuer à quatre reprises. Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour voir l’échappée du jour se dessiner, puisqu’après cinq minutes, Lewis Askey parvenait à s’extirper en compagnie de Casper Pedersen (DSM), Mike Teunissen (Jumbo-Johan) Jacobs ( Movistar), Quinn Simmons (Trek-Segafredo), Chad Haga (Human Powerhealth) en Simon Vitzthum (Suisse). « Over m’a dit au briefing d’essayer de prendre l’échappée, c’est donc ce que j’ai faitdisait le jeune Britannique. Je m’y suis peut-être mal pris car j’ai suivi la première échappée, et j’ai alors raté la deuxième. J’ai donc dû faire un gros effort pour revenir et je ne m’en suis jamais vraiment remis ». « Lewis a bien joué, car quand il ya sept coureurs dans une échappée dans une première étape, on peut se demander qui va contrôlerexpliquait Philippe Mauduit. Finalement, ça n’a pas trop tergiversé ni temporisé derrière et l’échappée n’avait pas de réelles kansen d’aller au bout”. Het voordeel van een groep die zeker is van de quatre minuten, kan een praktische reden zijn voor de terme van de twee premiers-tours. À l’avant, Lewis Askey een plek op een paar kilometer afstand van de maar en de hemelvaart van de Küsnacher Berg (2,7 km à 8,2%), deuxième et dernière moeilijk op het circuit. « J’ai passé une journée assez difficile pour être honnêtebij Lewis. C’est ma première course sous les chaleurs cette année, et je n’apprécie pas éénormément ça, donc je ne me suis pas senti bien toute la journée ».

« een donne de la confiance », Stefan Kung

De coureur anglais een été récupéré par le peloton où Stefan Küng se montrait déjà attentif aux divers mouvements. Finalement, la chase s’est réorganisee et les derniers rescapés de l’échappée on été repris à sept bornes du but, soit au pied de la dernière montée du jour. Bien vervangen door Antoine Duchesne en Quentin Pacher, Stefan Küng a alors suivi les premières offensieven avant de placer lui-même une attaque. Celle-ci n’a toutefois pas été fructueuse et un groupe de quinze hommes s’est alors détaché pour les cinq derniers kilometers en faux-plat, avec le rouleur helvète. De nieuwe offensieven op het gebied van overleving, meer dan een sprint en een klein comité met een couronné le vainqueur Stephen Williams. Stefan Küng a pour sa part arraché la septième place. « Je ne savais pas trop à quoi m’attendre aujourd’huidisai. Je kunt je voorbereiden op de etappe en de hoogte, je me sentais bien, meer informatie over verschillende wedstrijden en wedstrijden. Ma dernière course était Paris-Roubaix, ça faisait quand même un petit moment que je n’avais pas couru. Dans le dernier tour, je me suis dit que j’allais essayer de m’accrocher et de faire le maximum. J’ai essayé de gagner, mais ça ne s’est pas fait. Je pensais que j’aurais plus de liberté, n’étant pas un concurrent pour le général, mais ce n’était pas évident de manœuvrer. Aujourd’hui, op n’était pas très loin de la maison et beaucoup d’amis étaient sur le bord de la route. Il ya toujours cette petite motivation supplémentaire de briller devant son public. Je pensioen de bonnes kiest de cette étape. Ça donne de la confiance en vue des prochains jours et des objectifs de l’été”.

Sébastien Reichenbach en Thibaut Pinot zijn met respectieve vingen-quatre en cinquante-et-une seconden de retard sur la ligne alors que se profile dès demain une nieuwe étape accidentée. « Op n’était sans doute pas assez groupés au pied de la dernière ascension, punt Philippe Mauduit. C’était en tous les cas une étape particulièrement chaude et effectuée à un rythme rapide.

Leave a Comment