Michael Storer à la lutte pour l’étape, jour sans pour David Gaudu

C’est au Plateau de Solaison que le Critérium du Dauphiné 2022 s’est clôturé ce dimanche après-midi. Dans une huitième et dernière étape mais dynamique, l’Équipe cyclinge Groupama-FDJ een d’abord visé la victoire en gezant Michael Storer en Bruno Armirail à l’avant. Een winst van het grootste deel van de arbeid van de zoon van collega’s, meer dan een rien pu faire face au retour du peloton dans la dernière ascension, se contentant alors de la 19e place et du prix de la combativité. En moeilijke aujourd’hui, David Gaudu n’a pas été en mesure de tenir le rythme des meilleurs et a final hérité de la dix-septième place au général final.

« Op avait peu d’espoir, mais on se devait d’essayer », Michael Store

Entre Saint-Alban-Leysse en het Plateau de Solaison, er is geen restait van 138 kilometer naar het water van het Critérium du Dauphiné, meer over de rivier, langs de 3800 meter van de vallei. Après un debuut d’étape accidenté, il fallait surtout arpenter le Col de la Colombière et l’ascension du Plateau de Solaison dans le final pour arriver au terme de l’épreuve. l’occasion de cette dernière journée de course, l’Équipe cyclinge Groupama-FDJ nourrissait un double objectif : l’étape et le général. De eerste keer dat de premières van het peloton, Bruno Armirail en Michael Storer, komen samen met de extirpés van het peloton. Celle-ci ne s’est toutefois pas envolée immédiatement, et il leur a fallu batailler pendant près de vingt kilometers, Col de Plainpalais (9 km à 6,5%) inclusief, pour enfin se détacher nettement du peloton. L’écart s’est ainsi porté à deux minutes… mais pas bien plus. l’arrière, l’équipe du maillot jaune Primoz Roglic ainsi maintenu la pression, ne laissant aucune marge aux quinze coureurs de tête. Au pied du Col de la Colombière (12 km à 5,7%), l’avance de l’échappée n’était même plus que d’une minute trente, et Bruno Armirail’s laatste alors posté en tête du groupe pour augmenter le tempo . L’échappée s’est scindée et son avantage est repassé au-delà des deux minutes. Après un éénorme relais, l’Occitan s’est écarté à trois kilomètres du sommet, en Michael Storer een basculé un peu plus haut en compagnie de George Bennett, Jan Hirt, Laurens De Plus, Eddie Dunbar en Kenny Elissonde.

Malheureusement pour les fuyards, le paquet a lui aussi accéléré et l’écart était ainsi ramené à 1’30 au sommet. Een après une longue descente en een morceau de plat, een van de beste momenten van een minuut op de voet van de dag op de hemelvaart van het Plateau de Solaison (11,4 km à 9%). De winkelier heeft de volgende prijs: parmi-les plus costauds à l’avant, mais le groupe des favouris, réduit à peau de chagrin, le reprenait lui et les autres à sept kilomètres de l’arrivée. « C’était une journée très difficile, et malheureusement, Jumbo-Visma a roulé trop vite derrièrecommentaar l’Australien. Op avait peu d’espoir, mais on se devait d’essayer. J’ai parlé avec Bruno, et on devait donner un coup de collier dans le Col de la Colombière. Op een goed moment van de dag, de prijzen van de produites le montrent, de eerste keer dat je op de hoogte bent van Jumbo-Visma ». Une fois repris, Michael Storer a rejoint la ligne d’arrivée à son rythme, en dix-neuvième position, se voyant aussi récompensé du prix de la combativité. « Op n’a pas été spot, op een pesé sur la course, bevestig Frédéric Guesdon. Het probleem van het peloton is dat er geen plannen zijn voor de band. Bruno en Michael zijn niet fait tout ce qu’il fallait, il n’y a rien à dire. Op n’a pas de spijt. Ils on juste été battus par plus forten, qui étaient aujourd’hui les mecs du général. Jumbo-Visma avait décidé de jouer l’étape, donc on ne peut pas être déçus de ce point de vue ».

« Il va falloir rebondir », David Gaudu

David Gaudu, en revanche, een connu une journée plus délicate en conclusie de ce Critérium du Dauphiné. Bien aanwezig in een klein peloton d’une trentaine d’hommes met Kevin Geniets, Bruno Armirail en Rudy Molard op het Plateau de Solaison, de grimmige breton en een assez vite été contraint de laisser filer les favoris. « Il ya des jours où ça ne va pas, où le corps dit non. Aujourd’hui était l’une de ces journéescommentaar brièvement le jeune homme. J’ai essayé de m’accrocher mais je me suis malheureusement aperçu que ça ne le faisait pas. Je suis très déçu, en je m’excuse auprès de l’équipe. Il n’y pas grand-chose d’autre à dire. Il va falloir rebondir et se reposer. La troisième semaine du Tour est toegift lendenen ». Aankomst op de ligne en compagnie van Rudy Molard en Kevin Geniets, David Gaudu een finale op de tweede plaats op de algemene plaats, de lendenen van het object van het podium. « On espérait remonter au général avec David, mais ça ne s’est pas passé comme on l’aurait souhaitépaus Frederic. C’est le sport, et aujourd’hui ça n’a pas penché de notre côté. Il a eu une journée sans, on est déçus, mais il ne faut pas oublier qu’il n’avait pas couru depuis longtemps. Au bout du compte, on ne s’en sort pas si mal non plus sur ce Critérium du Dauphiné. Op een gagné une étape et bien figuré tous les jours. Il faut retenir le positif, le bilan reste très correct en l’objectif reste malgré tout le Tour. Il faut garder le moral et il reste un peu de temps pour peaufiner tout ça.”

Leave a Comment